Les sens du chat

Le chat est doté de sens qui se développent au fur et à mesure qu’il grandit : l’odorat, le toucher, la vue, l’ouïe et le goût. Avec ces différents sens, il peut évoluer dans son environnement.
L’odorat

L’odorat est le sens le plus important que possède le chat. Il est d’ailleurs nettement supérieur à celui de l’être humain. Grâce aux odeurs, le chaton reconnaît sa mère, les autres chats et même son propriétaire !

Le chat dispose de glandes à sécrétions odorantes (les phéromones) et s’en sert pour marquer son territoire : jets d’urine, les selles, les glandes anales (un liquide nauséabond) et salivaires ainsi que les sécrétions cutanées (par les coussinets).

 

Bon à savoir

Le chat est sensible aux odeurs azotées. Cette faculté lui permet de savoir si un aliment est comestible.

Le toucher

La communication tactile est très importante puisqu’elle lui permet de recueillir des informations sur son environnement.

  • Les vibrisses (les moustaches) : le chat en possède 12 de chaque côté de son visage. Il en a également au-dessus des yeux, sur les joues ainsi que sur les coudes des deux pattes avant. Les moustaches servent à le situer dans l’espace, à se déplacer dans l’obscurité et à chasser.
  • Les coussinets : ils servent à déterminer la forme d’un objet, sa taille, sa consistance et sa température. 
La vue

La vision est un sens très développé chez le chat. Elle est particulièrement adaptée aux activités de chasse nocturne. La forme de ses pupilles est variable selon l’intensité de la lumière. Chat gris

  • Myosis : les pupilles sont rétrécies (un trait fin). Cela correspond à une vision en plein jour, elle est nette et précise.
  • Mydriase : les pupilles sont dilatées (une forme ronde). Cela correspond à une vision dans l’obscurité, elle est large mais trouble et peu précise. On observe notamment cette variation quand un chat est stressé ou s’il sort d’une anesthésie.
L’ouïe

Les oreilles d’un chat sont composées de muscles lui permettant de les faire pivoter à 180°. Cet organe lui donne l’équilibre mais également la capacité d’entendre les vibrations sonores. Celui-ci perçoit une gamme très étendue de sons notamment aiguës. Il reconnaît certains sons de la vie quotidienne (le bruit des croquettes), il peut détecter de possibles dangers et localiser des proies dans son environnement.

Le goût

Chez le chat, le sens du goût est lié au sens de l’odorat. En effet, le passage nasal conduit à la bouche. La langue est le support de papilles gustatives qui permettent à un chat de discerner les différentes saveurs. Il ne réagit pas au sucré mais il est capable de reconnaître le salé, l’amer et l’acide.

 

Un article de Céline Taphaléchat.